Actualités

Nous avons le privilège rare et précieux d’être au centre d’un écosystème de clients qui partagent plusieurs enjeux. Et plus encore, d’œuvrer dans une industrie en constante évolution.

Bonsoir
la police !

Adobe a annoncé qu’elle mettait fin à la prise en charge des polices PostScript de type 1 à partir de janvier 2023. Ça ne vous concerne pas puisque vous n’êtes pas graphiste, vous dites-vous ? Détrompez-vous !

Mais de quoi parle-t-on,
au juste ?

À la base, on parle ici de polices de caractères et non de maintien de l’ordre public; Arial, Times New Roman, Calibri… Vous voyez ? Disons en résumé qu’une police de caractères est un ensemble de caractères alphabétiques, symboles et chiffres dans un même style. On l’appelle aussi parfois « fonte ».

Développées par Adobe en 1984, les polices PostScript sont en gros un ensemble de polices de caractères utilisant le format PostScript pour encoder l’information de la fonte et le « type 1 » est un format de fonte pour les fontes romanes.

Ce que ça change pour vous

Il se trouve que les polices PostScript de type 1 sont devenues largement utilisées.

Nous le vérifions au quotidien chez plusieurs de nos clients. Un grand nombre d’entre eux les utilisent, que ce soit dans leur logo, leurs dépliants ou leur site web. Or à partir de janvier 2023, Adobe ne prendra plus ce type de polices en charge, comme c’est d’ailleurs déjà le cas de navigateurs web et de systèmes d’exploitation mobiles.

Ça veut dire quoi concrètement ?

Que dès janvier, malheureusement, toute police PostScript de type 1 utilisée dans un programme ou une application n’apparaîtra plus dans le menu Polices… et que tout fichier contenant ce type de polices déclenchera une erreur quand il sera ouvert. Les fichiers comme les documents PDF ne seront pas affectés s’il s’agit de les afficher ou les imprimer, mais s’ils sont ouverts dans le but de les modifier dans des applications telles que Photoshop ou Illustrator, l’erreur « Polices manquantes » surgira.

Trouvons votre solution sur mesure

Si vos outils de communication contiennent des polices PostScript de type 1, vous devrez les remplacer, ne serait-ce que pour mettre à jour les fiches techniques de certains de vos produits. Elles devront laisser place à des polices TrueType ou OpenType, introduites en 1996 par Adobe qui les considère plus polyvalentes et offrant une meilleure compatibilité entre les plateformes Mac et Windows.

Il faut prendre la chose au sérieux, car au-delà des répercussions sur le travail des graphistes et sur le temps à accorder à la refonte des documents, l’impact peut être important sur le plan monétaire. Acheter de nouvelles polices OpenType ou TrueType peut représenter des centaines, voire des milliers de dollars.

Nous pouvons vous aider à atténuer les effets de la disparition des polices PostScript de type 1. Communiquez avec nous; nous regarderons ensemble quelles sont pour vous les meilleures options en matière d’obtention, de mise à niveau ou de conversion des polices. Nous comprenons que vous visez un impact visuel optimal… et un impact financier minimal. Parce qu’en bout de ligne, vous voulez Vendre plus & mieux.

Cordonniers bien chaussés

Revisiter sa marque, c’est l’occasion d’innover, d’explorer, d’oser encore plus et mieux. Ensemble, tous talents confondus. Avec humilité et conviction.

Nous avons la ferme conviction qu’une marque est vivante, organique. Et comme tout organisme vivant, une marque doit être soignée et entretenue pour continuer de porter ses fruits. Il a d’ailleurs été maintes fois démontré que les grandes marques sont celles qui réussissent à s’adapter à leur environnement. Elles évoluent sans cesse tout en demeurant profondément attachées à leurs racines.

Cette évolution, c’est à la fois ce que nous accomplissons au quotidien pour nos clients et notre plus grand défi lorsqu’il est question de nous-mêmes la vivre. Pour nous attaquer à cet enjeu de taille, nous nous sommes donné du temps. Non pas pour sans cesse reporter à demain, mais pour bien cerner qui nous sommes aujourd’hui et continuerons d’être demain. Pour établir l’assise de notre marque numérique

Nous avons convenu de prendre tout notre temps pour bien faire les choses. Pour exposer la richesse de notre accompagnement et être à la hauteur de ce que nous méritons, car il est vrai que nous cultivons notre marque depuis déjà plus de 30 ans avec constance, cohérence et une grosse dose de conviction ! Nous sommes fiers du résultat. Plus fiers encore des efforts investis ensemble, des idées surprenantes, des apprentissages, des limites que nous avons repoussées. Mais surtout, nous embrassons le chemin parcouru et celui à parcourir. Car nous sommes cordonniers bien chaussés et nos nouveaux souliers vont beaucoup voyager.

Bonne randonnée sur la nouvelle mouture de notre site web !

Voici donc le nouveau propage.com.

La potion magique

Chaque jour, nous sommes dans un véritable laboratoire… d’idées. Un laboratoire où nous expérimentons, pour le mieux et au bénéfice de nos clients.

Curieux, nous observons les grandes tendances. Nous testons des concepts, des approches, des processus, voire des plateformes technologiques. C’est dans notre ADN.

Nous cherchons sans cesse la « plus meilleure » recette pour que nos clients soient plus performants, plus convaincants, plus rentables.

Chaque jour, nous peaufinons nos recettes. Avec minutie, doigté et une bonne dose d’audace, nous créons ce qui n’existait pas encore. Trente années d’expérimentation nous ont permis de créer une véritable potion magique. Vous avez le goût d’y goûter ? Juste une goutte !

Vous avez
dit D2C ?

La transformation numérique n’a jamais autant été d’actualité, même en B2B. Les précurseurs, les visionnaires s’y sont déjà engagés. Ils se donnent une sérieuse avance. D’autres ont tenté le coup, mais trop peu ou maladroitement. Après des résultats tièdes, ils ont renoncé.

Nombreuses sont les entreprises qui résistent encore à prendre le contrôle de leurs ventes. Elles ont prospéré grâce à un réseau d’intermédiaires, la vente directe n’étant alors pas une option véritablement envisageable. Place maintenant au D2C : direct-to-consumer.

Livrer la marchandise jusqu’au client final tout en préservant l’expérience utilisateur, la promesse, les points de contact; voilà tout un défi pour les entreprises qui croient que le simple fait d’avoir une solution transactionnelle sur leur site contribuera à ouvrir les portes du succès…. Assurez-vous d’avoir une vision claire et un partenaire aguerri pour limiter les erreurs.

WordPress : la modération a bien meilleur goût ?

La technologie sera toujours au service de la communication avec le client, et non le contraire. En aucun cas ne devrait-elle handicaper notre créativité et notre agilité à communiquer avec conviction auprès de nos clients.

Chez Propage, nous avons privilégié certaines technologies plutôt que d’autres. Le choix de WordPress comme outil de création de sites web en est une démonstration. Mais attention : il faut savoir dompter la bête.

La souplesse et l’immense démocratisation de ce CMS (content management system) le rendent très populaire. Il peut cependant apporter, sans que le propriétaire du site ou les clients n’en soient conscients, son lot de surprises.

Il n’est pas rare que nous devions intervenir en mode sauvetage relativement à un site bâti sur WordPress appuyé sur un thème et des modules n’ayant pas été mis à jour depuis trop longtemps ou n’étant tout simplement plus supportés par le développeur.

Trop souvent, des clients se retrouvent dans une situation de grande vulnérabilité et éprouvent des bris de sécurité, ou encore doivent subir des bogues de stabilité et d’affichage ou des fonctionnalités déficientes.

Aussi, nous choisissons de brider la bête, de dompter ses élans et de limiter sa marge de manœuvre pour garantir à nos clients une totale paix d’esprit. Prudence et doigté sont nos clés.

Nos sites développés sur WordPress sont maîtrisés. Nous n’utilisons pas de thèmes corrompus de codes inutiles. Nous n’utilisons que des plugins stables et éprouvés. Nous ne prenons aucun risque. C’est probablement ce qu’apportent plusieurs décennies de réalisation de sites web. Un risque de moins pour nous, un problème de moins pour vous. Au final, nous gardons toujours en tête la même promesse que vous : livrer la marchandise !

Le programme
Vendre PLUS & MIEUX : un vecteur de croissance reconnu

À chacun sa recette, son modèle d’affaires, sa stratégie d’intervention. Comme agence de communication numérique, Propage commence par la fin. Pour nos clients, une fin heureuse correspond inévitablement à une vente. Une vente de plus ou une vente plus payante, c’est selon.

Misant sur les deux polarités du programme +&>, nous mesurons le succès par l’atteinte de cet objectif ultime. La stratégie de vente que nous mettons en place avec le client s’arrime parfaitement à son plan. Les outils de communication et de vente s’imbriquent dans son objectif.